• Rhékel Chatain

Le COVID 19 s'est-il invité chez moi ?

Aujourd’hui, je souhaite partager mon expérience. Je vais donc juste parler de mon expérience, qui n’indique ni LA VERITE ni LA PERFECTION.


Préambule


Depuis le début de cette épidémie, même avant le confinement, je suis plus préoccupée de me guérir de ce virus si je l'ai, que d'éviter de l'attraper. Je peux difficilement m'assurer ne pas l'avoir. Par contre, je veux que mon système immunitaire soit suffisamment fort pour vaincre le virus et limiter les dégâts pour moi et ma famille. Alors je me suis parée de tout ce dont je pourrais éventuellement avoir besoin au vu de mes compréhension sur ce virus, de la santé de ma famille et de ce que je sais de la naturopathie. Mon énergie "J'ai confiance en mon corps et celui de mon fils et mon mari et je vais nous aider à être fort".


Alors ma prévention première a été de faire le plein. En effet, si je veux continuer à travailler au magasin bio pour assurer le ravitaillement pour moi et ceux qui partagent des valeurs importantes pour moi et prendre le risque de m'exposer à plus d'une centaine de personnes par jour, il faut que je sois équipée, tranquille dans mes croyances et apaisée concernant ma famille.


Voici un petit rapport de l’évolution de mon état suite à mon infection au Covid19.


Etat des lieux avant : Depuis plusieurs semaines j’avais mal à la tête, j’étais très fatiguée, avec manque de sommeil et la gorge serrée. Ces symptômes pouvaient s’expliquer par d’autres choses que j'avais du mal à vivre dans ma vie. Mon état de santé général a connu mieux. J’ai des carences possibles en fer, vitamines B et D et des troubles endocriniens mais je n’ai pas eu le temps de faire le bilan sanguin avant que le labo ne traite que les urgences. J'établis pour mon fils et mon mari nos forces et nos faiblesses et j'adapte en fonction de chacun.



Premiers symptômes

J’ai eu des douleurs de tête assez forte, de la fatigue intense et un état cotonneux pendant plusieurs jours (voir qqs semaines avant mais les symptômes à d’autres causes).

> Mercredi et jeudi j’ai commencé à avoir les signes d’un rhume/sinusite mais sans avoir de mucosités. Mon nez était plutôt sec.

> Le jeudi soir après le repas, je senti mes huiles essentielles et je ne sentais pas du tout leur odeur. Je dors alors dans une pièce séparée et je porte le masque à la maison.

> Le vendredi j’appelle mon docteur qui me diagnostic le COVID19 et me met en arrêt de travail


Evolution


> Vendredi - Mes symptômes sont le nez secs, le manque d’odorat, une petite fatigue (mal dormi) et la douleur de tête. Je surveille mon amplitude respiratoire qui est bonne.


> Le samedi - j’ai très peu dormi car les voisins du dessus vivent la nuit et m’ont réveillé et empêché de me rendormir. Je me sens très fatiguée le matin, mal de tête, mon nez est pris mais sans mucosité et je sens que le virus atteint les poumons. Mon amplitude respiratoire semble moins bonne. Ça me fait un peu peur et mes pensées commencent à me faire pleurer. Après être restée tranquille toute l’après midi, j’avais de l’énergie après le goûter.


Pour évaluer la situation, transpirer et m’oxygéner, je décide de faire un peu de cardio tranquillement. J’avais besoin d’évaluer mon cœur, mes poumons et mon constat c’est que mon amplitude respiratoire était moins bonne. (Je le fais parce que je me connais mais je ne le recommanderais pas à une autre personne). Ça commençait à me faire un peu peur. J’ai pris un bain chaud, pour inhaler la vapeur chaude et forcer la transpiration. Après avoir soumis mes poumons à ce stress, mon amplitude respiratoire n'était pas meilleure et l’angoisse montait.


Plus l’angoisse prenait le dessus et plus mes poumons se resserraient.


Le site de d’évaluation des symptômes du COVID19 m’indique je dois appeler le 15 et être prise en charge rapidement. Je ne suis pas prête pour aller à l’hôpital, j’en suis phobique et je ne suis pas prête non plus pour mourir. D'ailleurs, en y pensant ça me stress car je n'ai pas prévue la fin de ma vie et ça m'angoisse de tout laisser d'un coup.


Là je me dis que c’est mon stress qui va provoquer l’insuffisance respiratoire alors je couche mon fils, je prends des fleurs de bach et j’appelle le numéro de conseils qui m’indique de rester chez moi et de surveiller. Je me relaxe et je m’endors.


Par chance, je fais une excellente nuit réparatrice. Mon fils nous a même laissé faire la grasse mat pour la première fois en 3 ans. Il est bien venu nous voir chacun dans son lit, il a fait le tour de l’appartement et il est retournée dans son lit, il s’est mis sa propre musique et s’est rendormi. Ce matin là je me suis réveillée comme guérie.


> Dimanche je me sens bien. Je fais un tout petit tour de vélo 15’ doucement (il n'y a personne par chez moi) et avec mon masque. Mes poumons sont mieux, mon amplitude respiratoire reprend. Mon odorat ne reviens pas mais je sens que je suis sur la guérison. Je me sens bien. La tête me tourne un tout petit peu.


> Lundi, au réveil, mon nez, ma tête sont éclaircis. Je me précipite sur mes huiles essentielles et je perçois du mieux mais je ne sens toujours pas leurs odeurs. Le midi, je sens un petit peu l’odeur du repas. L’odorat n’est pas encore revenu mais semble aller de mieux en mieux, je suis confiante.


> Mardi, j'ai complètement retrouvé mon odorat


> Mercredi c'est mon mari qui était très fatigué avec céphalée. Le mercredi et jeudi c'est mon fils qui avait comme une respiration différente, un genre de rhume mais sans avoir de mucosité dans le nez.


Voici ce que nous avons fait et consommé pour se maintenir en santé sur cette période avant et pendant :

- Gelée royale (sauf pour Noa), propolis et pollen

- homéopathie (Thymuline, Serum deYersin et Morbilinum)

- Vitamine D

- Vitamine B (juste pour moi)

- Jus d’argousier (riche en vit C) avec sirop de fruits rouge et jus d'orange pressée  

- Astragale cyprès, échinacé et pin sylvestre (2 à 5ml) 2-3x par jour

- Tisane 4 fois par jour (Réconfort de la gorge et défense naturelle de chez yogi tea (molène, bouillon blanc, échinacéa…) + miel de thym + griffe de chat + un peu de chlorure de magnésium

- 15 gouttes de Sangogem (gémmotherapie)

- Aération toute la journée, le soir humidificateur d’air et en diffusion, huile essentielle de térébenthine et HE assainissant enfant de chez Pranarom quelques minutes


Alimentation

- Entrée : crudités concombre, graines germées, radis noir, avocat avec une tartine d’algues/beurre et en sauce : huile de chanvre, huile d’olivre, purée d’amande, pesto d’ail, graines de sésame, spiruline paillette, soupe de potimarron

- Plats : wok de rumsteak et brocoli, choucroute + pomme de terre + saucisse, tarte au brocoli/oeuf, chou blanc avec haricots noir et riz, choufleur + viande + pomme de terre, carottes + canard + riz, soupe de butternut-potimaron

- Goûter : jus de sureau et salade de fruits (pommes, ananas, fraise, myrtille, banane, kiwi…

J'ai très faim pendant ma convalescence, je ne me sens pas du tout capable de jeûner.


A éviter

Le jeudi on mange un hamburger maison et bio avec pomme de terre frite maison :) très mauvaise idée bien sûr ! Je confirme que je me sentais retourner vers la maladie après ce repas ! J'en déduis que le pain blanc et le fromage ont un effet délétère dans cette convalescence !


Conclusion

Nous avons été plutôt très bien et ne nous sommes pas vraiment sentis malades. Avec tous ce que l'on prenait, on avait plutôt beaucoup d'énergie. A la fin de la cure de renforcement du système immunitaire, nous avons tout arrêté progressivement. La fatigue était présente, peut-être que c'est là où nous avons eu besoin de repos et de récupération pour le système immunitaire. J'espère faire le test du COVID 19 pour savoir si j'ai vraiment été infecté par le COVID19 et si mon corps a bien développé les anti corps ou pas ... et de même pour mes proches !




8 vues

avenue Lefèvre

94420 Le Plessis-Trévise

naturopathe@versonaturel.fr

Consultations les lundis et mardis de 9h30 à 18h. Pour un premier rdv, dernier rendez-vous à 16h.

Samedi matin à domicile.

Tel : 07 82 36 24 26

  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon

© 2023 by Alison Knight. Proudly created with Wix.com
mentions légales